desk-gde82be243_1280

Othman Azzabi

Web

Malware Freevar : Un nouveau visage

La menace des logiciels malveillants (malwares) continue d’évoluer, posant des risques constants pour les utilisateurs d’Internet. L’un des noms récemment évoqués dans les cercles de cybersécurité est “Freevar”. Bien que chaque malware ait ses particularités, il est crucial de comprendre comment ils fonctionnent et comment se protéger.

Qu’est-ce que le malware Freevar?

Protégez-vous des menaces comme Freevar, voici quelques mesures préventives essentielles que chaque utilisateur devrait adopter pour se protéger:

  1. Mise à jour régulière : Assurez-vous que vos systèmes d’exploitation et logiciels sont toujours à jour.
  2. Logiciel antivirus : Utilisez un logiciel antivirus fiable et mettez-le à jour régulièrement.
  3. Méfiez-vous des pièces jointes : Ne cliquez jamais sur des liens ou téléchargez des pièces jointes provenant de sources inconnues ou suspectes.

La prévention est toujours la meilleure défense contre les logiciels malveillants.

En étant conscient des menaces et en adoptant des pratiques sécurisées, vous pouvez réduire considérablement les risques associés à des malwares comme “Freevar“.

Parmi la panoplie de menaces en ligne, Freevar est rapidement devenu une préoccupation majeure. C’est un malware de redirection insidieux qui modifie silencieusement les fichiers serveurs. Tout comme ses homologues tels que cartoonmines et steadycaptcha, son objectif est simple : rediriger les utilisateurs vers des destinations non désirées.

Fonctionnement: comment fonctionne Freevar?

Il utilise une gamme de techniques pour infiltrer les serveurs. Les plus populaires sont l’accès non autorisé via les identifiants FTP/SSH et l’exploitation des failles des applications web. Les pirates, armés de persévérance, utilisent l’attaque par force brute pour accéder aux identifiants FTP. Ils peuvent également cibler des connexions SSH vulnérables, facilitant ainsi l’implantation de leur code malicieux. De plus, en exploitant les vulnérabilités des applications web, comme les injections SQL, ils peuvent insérer leur code malveillant directement dans votre base de données.

Motivations des attaquants

Qu’est-ce qui motive ces cybercriminels ?

Pour la plupart, c’est l’argent. En détournant le trafic, ils génèrent des revenus à travers des clics sur des publicités malveillantes ou en redirigeant les utilisateurs vers des sites de phishing. De cette manière, ils peuvent récupérer des informations personnelles, telles que des données bancaires. Pour d’autres, c’est simplement le plaisir de créer le chaos.

Reconnaissance et prévention

La clé pour se défendre est la vigilance. Si vous détectez un code suspect, encodé ou obfusqué dans vos fichiers, c’est souvent le signe d’une infection. Le nettoyage nécessite une approche méticuleuse car le code malveillant peut être dupliqué dans de nombreux fichiers.

 

Guide simplifié pour protéger ton site WordPress

Mises à jour: Pense à toujours mettre à jour WordPress, ses thèmes et ses plugins.

Va sur ton tableau de bord.

Clique sur ‘Mises à jour’.

Fais les mises à jour. Mais, n’oublie pas de sauvegarder d’abord!

Plugins de sécurité: Installe des plugins comme Wordfence ou Sucuri pour renforcer la sécurité.

Va à ‘Extensions’, puis ‘Ajouter une nouvelle’.

Tape ‘sécurité’ et choisis un bien noté.

Installe et active-le.

Changement de mots de passe: Change tous les mots de passe (admin, FTP, etc.) après une attaque.

Pour WordPress, va à ‘Utilisateurs’.

Utilise des générateurs de mots de passe.

Change aussi les mots de passe FTP via ton panneau d’admin d’hébergement.

Nettoyage de la base de données: Elle peut contenir des malwares.

Sauvegarde la base.

Utilise des plugins comme ‘WP-Optimize’.

Si tu maîtrises SQL, fais-le toi-même (prudence !).

Réinstallation de WordPress: Si tout semble perdu, réinstalle tout.

Sauvegarde tout.

Supprime et réinstalle WordPress.

Importe tes données (assure-toi qu’elles sont saines).

Source

Voir aussi :