student-849821_1280

Othman Azzabi

Web

Facebook : Plusieurs personnes ne peuvent plus avoir accès à leur compte

Depuis hier soir, une vague de désarroi frappe des millions d’utilisateurs français et européens qui se voient soudainement privés de l’accès à leur compte Facebook. Cette mesure draconienne découle de l’implémentation des nouvelles règles de la plateforme, un changement longtemps annoncé mais largement sous-estimé.

Pour rétablir l’accès à leur compte, les utilisateurs sont contraints d’accepter les conditions financières imposées par Facebook, engendrant une division nette entre ceux qui paient pour une expérience sans publicité et ceux qui se résignent à la fermeture de leur compte.

Les nouvelles règles: paiement ou perte de contrôle sur vos publications

Les nouvelles règles de Facebook créent une dichotomie claire : payer une mensualité de 12,99 € pour supprimer les publicités, avec une hausse de 30% si la souscription est effectuée via une application mobile, ou accepter le fait que tout contenu publié ne vous appartient plus vraiment.

Facebook pourrait introduire une version payante sans pub.

Ce dilemme met en lumière la monétisation de la plateforme, suggérant que la suppression des publicités ne semble pas être l’unique motif de ces nouvelles règles. Plus inquiétant encore, la suppression de contenu s’avère être une illusion, Facebook conservant apparemment toutes les données, jetant ainsi un voile sur le véritable contrôle des utilisateurs sur leurs publications.

Le virage commercial de Facebook et ses implications légales

Le revirement de Facebook vers un modèle payant, prétendument pour se conformer aux lois européennes, soulève des questions sur la sincérité de cette démarche. L’entreprise américaine, détentrice de Facebook et Instagram, cherche à se plier aux exigences du Digital Market Act (DMA) et du Règlement général sur la protection des données (RGPD), en vigueur à partir du 6 mars 2024.

Ces réglementations européennes imposent la nécessité d’obtenir le consentement explicite des utilisateurs avant d’utiliser leurs données à des fins publicitaires. Cependant, l’histoire récente de Facebook, avec des condamnations et des amendes, soulève des doutes quant à la véritable intention de l’entreprise de respecter la vie privée de ses utilisateurs. La décision de quitter le réseau social devient ainsi une option incontournable pour ceux qui refusent de se soumettre à ces changements radicaux.